Le bilan désastreux de la saison sur le déclin des comédies : "un état d'urgence" pour "une saison qui va entrer dans l'histoire" selon plusieurs exécutifs

25 Novembre 2014 , Rédigé par Boby Publié dans #News

Le bilan désastreux de la saison sur le déclin des comédies : "un état d'urgence" pour "une saison qui va entrer dans l'histoire" selon plusieurs exécutifs

Cette semaine, le Hollywood Reporter revient sur l'état déplorable des comédies diffusées actuellement sur les grands networks américains. Plusieurs exécutifs au sein des networks et des studios font un constat alarmant : "c'est un état d'urgence" indique un premier, "cette saison va rentrer dans l'histoire" ajoute un deuxième.

Premier élément signe d'une telle situation catastrophique : l'annulation de "The Millers" par CBS. Il est extrêmement rare qu'un network décide d'annuler une comédie après seulement quatre épisodes dans sa deuxième saison. Mais le changement de case horaire de la série a fait chuter les audiences de manière dramatique, tout comme les chances d'obtenir une syndication lucrative (revente des droits de rediffusion).

"Des séries en difficultés appartenant au même groupe que le diffuseur ne vont plus durer. Si vous ne pensez pas qu'il y a un potentiel de syndication après quatre ans, pourquoi produire 22 épisodes par an pendant quatre ans ?" note un exécutif.

Ce retrait est très marqué dans le domaine de la comédie note le Hollywood Reporter, qui a échoué a faire naître un nouveau monstre audimatique depuis le lancement de "Modern Family" en 2009. Cette saison, quatre des neuf nouvelles comédies lancées ont déjà été annulées et deux autres ("Mulaney" et "Cristela") tournent autour d'un taux de 1.0% sur la cible des 18-49 ans. Et les espoirs ne sont pas meilleurs pour la mi-saison. NBC a d'ailleurs déjà abandonné deux nouveautés avant même leur lancement ("Mission Control" et "Unbreakable Kimmy Scmidt", cette dernière ayant été reprise par Netflix).

Les studios et les networks sont toujours déterminés à trouver le prochain hit mais la situation devient de plus en plus compliquée : comment rendre la comédie comme un événement à voir en direct à la télévision comme les dramas ou les reality show ? "Les comédies ne sont plus considérées comme un rendez-vous télévisuel. Les téléspectateurs ne programment pas leur DVR ou leurs recherches pour des comédies sur les plateformes de VOD de la même manière qu'ils le font pour les dramas" note Sam Armand, spécialiste média.

Réinventer le genre de la multicam

Parmi les autres obstacles, le manque de talents pour la télévision et une offre dérivée low-cost de plus en plus importante qui vont de Youtube à Funny or Die. Plusieurs exécutifs chez les networks pointent le manque de scénaristes de comédies reconnus. Le paysage audiovisuel actuel n'offre que très peu de terrain pour se former en dehors des productions de Chuck Lorre et de "Modern Family". De plus, de nombreux scénaristes préfèrent rejoindre des comédies de niche malgré des résultats mitigés.

Pour la saison 2015 / 2016, les networks tentent de remettre en avant les formats multi-caméra qui coûtent moins cher même si leur image est moins prestigieuse. Les projets de comédie familiale ont également le vent en poupe, quand les projets de comédies romantiques ne devraient plus trop éclore après les flops de "A To Z", "Manhattan Love Story" ou encore "Selfie" cette saison.

"Le business de la comédie ne va pas disparaître. La personne qui sera capable de trouver comment ré-inventer le genre de la multicam sera en très bonne position cette année" annonce Patrick Moran de chez ABC Studios.

Le bilan désastreux de la saison sur le déclin des comédies : "un état d'urgence" pour "une saison qui va entrer dans l'histoire" selon plusieurs exécutifs

.

Partager cet article

Commenter cet article