Destins croisés : Lloyd Braun et Kevin Reilly, deux présidents de networks (ABC et FOX) virés juste avant la mise à l'antenne de leurs plus gros hits commandés ("Lost", "Empire")

20 Mars 2015 , Rédigé par Boby Publié dans #News

Destins croisés : Lloyd Braun et Kevin Reilly, deux présidents de networks (ABC et FOX) virés juste avant la mise à l'antenne de leurs plus gros hits commandés ("Lost", "Empire")

L'histoire se répète.

Au printemps 2004, ABC est au fond du trou à la quatrième place. Ses nouvelles séries sont toutes des échecs et ses seuls succès viennent du "Monday Night Football", "The Bachelor" et "Extreme Makeover". Le président de ABC de l'époque, Lloyd Braun, place alors ABC dans une nouvelle stratégie qui consiste à miser sur des dramas ambitieux mais surtout très cher, plutôt que de continuer à produire des reality show très économiques ou des procéduriers classiques.

Ces décisions, qui vont sortir ABC de la crise, vont dans un premier temps coûter la place de Lloyd Braun. Effrayés par la commande d'un pilote ambitieux de près de 15 millions de dollars pour une série appelée "Lost" alors que ABC est dernière des audiences, Disney et plusieurs exécutifs de la chaîne décident de mettre à la porte Lloyd Braun en avril 2004 dont les dépenses pour le développement de la saison 2004 / 2005 sont faramineuses, puisqu'il met également en production les pilotes de "Desperate Housewives", "Boston Legal", "Grey's Anatomy" et "Extreme Makeover Home Edition". Stephen McPherson, le nouveau président de ABC, hérite alors des projets de son prédécesseur et constitue une grille qui va propulser la chaîne au top des audiences.

(Lire la suite et l'intégralité de la grande rétrospective "ABC 2004 - 2014 : Du triomphe instantané à la difficulté de se renouveler").

Au printemps 2014, FOX est en difficulté. Son hit historique "American Idol" fond comme neige au soleil, la chaîne peine à lancer de nouvelles séries fortes ("Sleepy Hollow" est sa meilleure nouveauté...) et ses autres programmes phares comme "Bones", "Glee", "New Girl" ou "The Following" s'érodent ou sont en forte chute. Le président de FOX Kevin Reilly, adepte d'un nouveau modèle de développement qui consiste à squeezer la phase des pilotes, est le feu de tous les regards.

Sans encore savoir que ce seront ses derniers développements à la tête de FOX, Kevin Reilly met en chantier au premier semestre 2014 des projets comme "Gotham" et "Empire". Mais aussi "Utopia", "Gracepoint", "Red Band Society" ou encore "Hieroglyph". Avant même de connaître le résultat de son travail, Kevin Reilly est débarqué de FOX en juin 2014 juste après la période des upfronts.

Ses nombreux gros échecs cumulés depuis 2007 auront eu raison de lui. Lui sont ainsi reprochés des flops monumentaux comme "The Mob Doctor" et "Lone Star" (une programmation trop câblée), les échecs de "Terra Nova" ou "The X-Factor" aux coûts prohibitifs ou encore être passé à côté de "Modern Family" à cause de mauvaises relations avec le créateur Steve Levitan.

(A lire : 10 décisions discutables effectuées pendant la présence de Kevin Reilly de 2007 à 2014 sur FOX).

Mais comme pour Lloyd Braun sur ABC en 2004, Kevin Reilly va être débarqué juste avant de connaître le résultat de son plus gros développement effectué : "Empire". L'ex-président de FOX est ainsi à l'origine de la commande de la plus grosse nouveauté sur les networks américains depuis presque 10 ans, dans un univers télévisuel bien plus compliqué et fragmenté aujourd'hui en 2015 qu'il ne l'était auparavant. Ce sont ainsi Dana Walden et Gary Newman, les nouveaux présidents de FOX Entertainment, qui vont récolter les fruits de leur prédécesseur.

Lloyd Braun et Kevin Reilly partagent ce destin croisé d'avoir déniché de nouveaux gros hits pour la télévision américaine et d'avoir contribué à remettre sur pied un network. Malheureusement pour eux, ils ont été virés de leurs chaînes respectives juste avant la mise à l'antenne de leurs nouvelles séries.

Partager cet article

Commenter cet article