Le président de ABC Paul Lee discute de l'importance de la programmation, du digital, du nouveau modèle économique des saisons courtes...

11 Mai 2015 , Rédigé par Boby Publié dans #ABC

Paul Lee, président de ABC Entertainment, en compagnie de Shonda Rhimes

Paul Lee, président de ABC Entertainment, en compagnie de Shonda Rhimes

Alors que ABC va dévoiler sa grille pour la saison 2015 / 2016 mardi, le président de ABC Entertainment Paul Lee a répondu aux questions de Variety fin avril sur ses nouvelles stratégies. La chaîne est la seule à progresser par rapport à la saison dernière avec + 5% sur le public global et sur les 18-49 ans. ABC peut ainsi mettre en avant le succès de sa diversité avec les nouveaux programmes "How To Get Away With Murder", "Black-Ish" et "Fresh Off The Boat", tous reconduits pour une saison 2.

Pour Paul Lee, le "TGIT" incarné par Shonda Rhimes est un témoin de la modernité qui combine l'importance de la programmation et d'être en adéquation avec son temps : "Un network moderne doit être une combinaison des vielles techniques de programmation associées aux compétences du 21ème siècle en terme de buzz et de réseaux sociaux. Mettez tout ça ensemble avec notre volonté d'amener les séries feuilleton au prochain niveau en les ré-inventant. Nous voulons refléter l'Amérique comme elle est et c'est gratifiant de voir que nous avons trouver un public."

Paul Lee est revenu sur l'importance de "Scandal" pour ABC et de la disponibilité de plus en plus importante des épisodes après leur diffusion sur plusieurs plateformes de rattrapage : "Avant, le milieu pensait que si le public n'était pas là pour l'épisode 1, vous étiez en danger. "Scandal" a été la série qui a prouvé que si vous terminiez bien votre saison et que le public rattrape la série grâce au digital, ils ont un moyen pour rejoindre la diffusion en cours de route."

Les saisons courtes, l'avenir de ABC

Variety est revenu sur le nouveau modèle économique des saisons courtes, en contradiction avec la tradition des networks qui est d’engranger le plus d'épisodes possibles pour être profitable avec la syndication (la revente des droits de rediffusion) : "Nous parlons ici de modèles économiques différents. Il y a un modèle très établi pour les séries du câble, de la télévision payante ou des séries anglaises, qui créent un business avec très peu d'épisodes. Avec "Agent Carter", nous avons fait 8 épisodes, ce qui est toujours plus que 6 !".

Ainsi, la stratégie des commandes courtes pour être programmées à différents moment de l'année, comme pendant la pause d'autres séries, est clairement l'avenir de ABC. "La stratégie bouche-trou qui a semblé très risquée la première année que nous l'avons faite a prouvé qu'elle était l'avenir pour nous. Il s'agit d'offrir la possibilité au public de voir toute la saison d'une série et d'ensuite prendre une pause. La première année que nous l'avons essayé, ça a bien fonctionné pour les séries mises en pause, mais pas vraiment pour les séries bouche-trou. Cette année, nous avons donc regarder comment toutes ces séries pourraient fonctionner thématiquement ensemble. C'était satisfaisant de voir "Agent Carter" retenir l'audience de "Agents of SHIELD" jusqu'à son retour."

Il n'est donc pas étonnant de voir ABC reconduire de nombreuses séries comme "Agent Carter", "Secrets & Lies" ou encore "American Crime", dont la chaîne espère bien voir les audiences progresser en deuxième saison. Paul Lee ajoute même que le public va beaucoup parler de "American Crime" après la diffusion des trois derniers épisodes...

> UPFRONTS 2015 : toutes les séries officiellement reconduites, annulées et commandées par ABC pour la saison 2015 / 2016 <

Partager cet article

Commenter cet article