Audiences Live + 3 Days ou l'art de la communication des networks, deuxième édition : pourquoi les visionnages différés ne changeront rien, avec la participation de Preston Beckman responsable de la programmation chez NBC et FOX pendant 35 ans

3 Octobre 2015 , Rédigé par Boby Publié dans #News

Audiences Live + 3 Days ou l'art de la communication des networks, deuxième édition : pourquoi les visionnages différés ne changeront rien, avec la participation de Preston Beckman responsable de la programmation chez NBC et FOX pendant 35 ans

En début de semaine, je vous proposais un premier article sur l'art de la communication des chaînes américaines avec les audiences Live + 3 Days. Ou comment tenter de nous faire croire qu'un flop d'audience se transforme en un succès d'audience quand on comptabilise les enregistrements numériques visionnés jusqu'à trois jours après la diffusion de l'épisode (voir jusqu'à sept jours quand les chiffres Live + 7 Days seront connus).

Des chiffres que les fans aveuglés reprennent pour dire "mais si, cette série est un hit une fois qu'on prend en compte les visionnages différés" et j'en passe. Mais ne soyez pas dupes. Comme nous le répétons, les enregistrements numériques ne sauveront personne ! Les networks américains ont beau nous demander d'avoir une "vision globale" de l'audience d'une série et de ne pas s'arrêter à l'audience de la veille, le constat sera toujours le même. Pourquoi ? Parce que TOUTES LES SERIES AUGMENTENT AVEC LES VISIONNAGES DIFFERES !

De manière globale, les séries qui sont le plus regardées en première diffusion, sont aussi celles qui vont être le plus enregistrées, et inversement : les séries qui sont le moins regardées en première diffusion, sont aussi celles qui vont être le moins enregistrées. Au final, le classement des séries entre les chiffres de la première diffusion et les chiffres incluant les visionnages différés ne change pas.

Et nous rappelons le principe immuable des networks américains : chaque année, les séries les moins regardées finiront par être annulées pour laisser de la place à de nouvelles séries la rentrée suivante. C'est le cycle de la vie, c'est un cycle immuable. Bien évidemment, comme nous l'avons déjà dit, l'audience seule ne va pas totalement prédire le sort d'une série. Son ancienneté, l'évolution de ses coûts, le studio de production qui produit la série sont autant de facteurs qui entrent en compte. Mais dans ces paramètres à relever, l'audience des visionnages différés n'apporte aucune information supplémentaire par rapport à l'audience de la première diffusion. C'est une information redondante.

Vous n'êtes toujours pas convaincu ? Nous allons continuer la démonstration avec deux gros arguments. Le premier argument sera des déclarations de Preston Beckman qui a passé 35 ans de sa vie à diriger la programmation des networks de NBC puis FOX. Le deuxième argument sera composé de tableaux et de chiffres.

Audiences Live + 3 Days ou l'art de la communication des networks, deuxième édition : pourquoi les visionnages différés ne changeront rien, avec la participation de Preston Beckman responsable de la programmation chez NBC et FOX pendant 35 ans

Preston Beckman est un des hommes les plus chanceux qui a travaillé pendant 35 ans à la télévision américaine en étant exactement là où il fallait être au bon moment (un article très intéressant du Hollywood Reporter revient sur sa carrière). Il fut un des exécutifs très haut placés responsable de la programmation chez NBC pendant la période du "Must See TV" dans les années 90, puis a rejoint la FOX en 2000 où il était également en charge de la programmation pendant toute l'ère glorieuse de "American Idol" (bref, il a eu le métier et la carrière de mes rêves...).

Agé de 65 ans, Preston Beckman est parti à la retraite cet été mais il est très actif sur Twitter sous le compte @maskedscheduler où il peut nous délivrer toujours de bonnes informations sur sa carrière ou sur la télévision en général. Alors que tout le monde s'émerveille devant les audiences Live + 3 Days, @maskedsheduler nous a bien ré-expliqué dans une série de tweets que tout ceci n'était que du vent et que ces chiffres ne servent à rien pour déterminer le sort d'une série.

Notre ami Preston Beckman, qui fut responsable de la programmation chez NBC et FOX pendant 35 ans (au cas où vous auriez déjà oublié), ne fait ainsi que répéter ce que j'explique depuis des années. "Les riches deviennent encore plus riches, et les pauvres deviennent un peu moins pauvre. Les changements sont marginaux dans la position relative des séries entre elles." A cela, nous ajoutons bien évidemment que tous les pourcentages spectaculaires que les networks peuvent mettre en avant dans leurs communiqués ne sont que du vent : une série quit fait de petites audiences va logiquement avoir de gros pourcentages d'évolution. Mais en valeur absolue, ça ne change rien !

Les audiences Live + 3 Days sont importantes pour les networks américains puisque ce sont sur ces chiffres que sont basés les prix des spots publicitaires de 30 secondes payés par les annonceurs. Ou plus exactement, les "C3 Rating" qui mesurent les téléspectateurs qui ont effectivement regardé la publicité.

Mais pour nous le public, tout ceci ne change absolument rien. Ce qui nous importe, c'est au final de savoir si notre programme favori obtiendra une saison supplémentaire lors des upfronts au mois de mai. Et pour cela, nous en revenons à tout ce que nous expliquions déjà auparavant : les chiffres Live + 3 Days n'apportent aucune information supplémentaire par rapport à l'audience Live + Same Day puisque au final, ce sont toujours les moins regardées qui seront éliminées, avec prise en compte des autres facteurs comme l'ancienneté, le studio de production ou encore la valeur en syndication.

Vous êtes encore sceptiques ? J'en vois encore quelques uns perplexes. Alors pour cela, rien de mieux que des chiffres pour étayer tout ce qui a été écrit auparavant. Tadaaaam !

Audiences Live + 3 Days ou l'art de la communication des networks, deuxième édition : pourquoi les visionnages différés ne changeront rien, avec la participation de Preston Beckman responsable de la programmation chez NBC et FOX pendant 35 ans

Dans ce magnifique tableau, vous pouvez retrouver l'audience Live + 3 Days de l'intégralité des séries diffusées pendant la première semaine officielle de la saison 2015 / 2016 (du 21 au 28 septembre). Les séries ont été classées par network (le renouvellement ou l'annulation se fait en fonction de la position par rapport aux séries de la même chaîne), avec une distinction entre les comédies et les dramas pour deux raisons : la première est que les deux genres n'occupent pas la même place dans la grille (les dramas sont en compétition avec les dramas, les comédies avec les comédies), et la deuxième est que la comédie est un genre qui est globalement moins enregistré que les dramas.

Que nous apprend ce tableau ? Il nous apprend que le classement des séries entre l'audience de la première diffusion et l'audience prenant en compte les visionnages différés est le même. Le classement est effectué suivant le critère du taux sur les 18-49 ans, le plus déterminant pour prédire le sort d'une série.

"Castle", "Hawaii Five-O", "Minority Report" sont toujours les séries les moins regardées

Non, en prenant en compte les visionnages différés "Scream Queens" ne devient pas plus regardée que "Empire". Non, en prenant en compte les visionnages différés "Quantico" ne devient pas plus regardée que "Grey's Anatomy". Surprenant non ?

Et oui, avec les visionnages différés, "Castle", "NCIS Los Angeles", "Hawaii Five-O", "Minority Report" ou encore "The Mysteries of Laura" qui sont les séries les moins regardées de leur chaîne respective en première diffusion sont toujours les moins regardées en prenant en compte les enregistrements.

Il n'y a pas de révolution, pas de bouleversement entre les deux classements. Juste des petites différences marginales, mais très rares. Le discours que l'on peut prononcer pour prédire le sort d'une série en prenant en compte les audiences classiques de la veille sera le même discours que celui prononcé en prenant en compte les visionnages différés. Les visionnages différés vous permettront de mieux juger la popularité globale d'une série, mais il ne vous permettront pas de mieux juger le sort d'une série. Au contraire, sous couvert d'évolutions non significatives, ils auront plutôt tendance à biaiser votre jugement.

Partager cet article

Commenter cet article