Yahoo reconnait avoir perdu 42 millions de dollars avec ses séries originales en 2015 incluant "Community" : la première victime du "Too Much TV" ?

25 Octobre 2015 , Rédigé par Boby Publié dans #News

Yahoo reconnait avoir perdu 42 millions de dollars avec ses séries originales en 2015 incluant "Community" : la première victime du "Too Much TV" ?

En août dernier, le président de FX John Landgraf a adressé un discours lors des Television Critics Association proclamant qu'il y avait aujourd'hui tout simplement trop de télévision, venant d'un nombre toujours plus croissant d'acteurs et de diffuseurs.

Selon les calculs de FX, 371 séries inédites ont été proposées aux Etats-Unis en 2014, contre 211 en 2009. Un phénomène dit de "peak tv" qui devrait atteindre son pic en 2016 avant de redescendre à partir de 2017. Pour John Landgraf, c'est un des facteurs de la baisse des audiences : "La population est stable, mais vous la divisez désormais sur 400 programmes, donc la plupart des séries vont forcément voir leur public se réduire."

Cette prolifération des séries est accélérée par l'arrivée de nouveaux diffuseurs ou plateformes de streaming comme Netflix, Amazon, Hulu, Yahoo, Playstation ou toutes les petites chaînes du câble américain qui veulent désormais tous avoir leurs propres séries originales. Mais cette course incessante a-t-elle déjà fait sa première victime ?

Yahoo reconnait avoir perdu 42 millions de dollars avec ses séries originales en 2015 incluant "Community" : la première victime du "Too Much TV" ?

Yahoo reconnaît les échecs de sa stratégie avec les comédies "Community", "Sin City Saints" et "Other Space"

Ken Goldman, un cadre de Yahoo, a révélé que la compagnie a perdu 42 millions de dollars sur la commande de séries originales, en citant les exemples de "Community", "Sin City Saints" et "Other Space", trois comédies qui ont débuté sur la plateforme en 2015.

Cet échec a mené Yahoo a reconsidéré son approche sur la commande de séries originales. Ken Goldman explique : "Nous avons longuement réfléchi à ce sujet et nous avons conclu que nous ne pouvions pas voir comment gagner de l'argent dans le temps avec ces séries. On ne dit pas que nous n'allons plus le faire à l'avenir, mais ce que nous disons, c'est que dans ces trois cas, cela n'a pas marché comme nous l'espérions, et nous avons donc décidé de passer à autre chose."

Cet aveu d'échec est un témoin que cette explosion de séries sur tous les supports et non plus exclusivement sur les chaînes de télévision traditionnelles commence à atteindre ses limites. Aujourd'hui Yahoo, demain à qui le tour ?

Partager cet article

Commenter cet article